Actualités

St Véran, le pays où les coqs picorent les étoiles

L’inauguration de l’observatoire de St-Véran a eu lieu ce lundi 3 août, en présence d’un large public qui, pour cette occasion, n’a pas hésité à gravir, (certains élus aussi), les 900 mètres qui le séparaient du cœur du village, sous les rayons ardents du soleil.

Considérée comme le meilleur site astronomique d’Europe continentale, la station du Pic de Château-Renard, à 2936 mètres d’altitude renaît après un an de travaux de rénovation. Elle conforte avec la Maison du soleil dont la première pierre fut posée ce même jour,  la vocation de la commune dans le domaine de la culture scientifique.

Ce bâtiment est une belle vitrine de construction en Bois des Alpes dans des conditions extrêmes et tout particulièrement de la prouesse des entreprises qui ont su dérouler leur savoir faire dans un contexte très contraint.

Découvrez le projet, le site fabuleux où il touche le ciel, le soleil, les étoiles.

 

Une assemblée générale au sommet

Une conjonction d’événements a dessiné le fil rouge de cette assemblée générale. En donnant rendez-vous dans le massif des Ecrins, lieu emblématique des Alpes, l’association Bois des Alpes souhaitait prendre de la hauteur.

Le programme de la journée de ce 9 juillet 2015 fut intense. En matinée avait eu lieu sur la commune de La Grave, l’inauguration du refuge de l’Aigle dont la construction a mobilisé du bois certifié Bois des Alpes dans le cadre de la convention de partenariat avec la FFCAM (Fédération française des clubs alpins et de montagne).

Ensuite l’assemblée générale ouvrit ses portes à l’hôtel des Glaciers, au col du Lautaret, à 2058 mètres d’altitude.

La partie statutaire animée par le président du conseil d’administration Daniel BIGNON a, dans un premier temps, présenté les différents rapports, validés et votés, avant de procéder à l’élection des nouveaux administrateurs.

 

Une cordée pour témoigner des enjeux

Suivit, la deuxième partie, placée sous le signe des synergies mises en place autour de la certification Bois des Alpes. Ainsi la thématique « La valorisation de la ressource locale bois est l’affaire de tous » a donné l’occasion à 13 hommes et femmes de témoigner des partenariats avec Bois des Alpes, des effets positifs produits sur notre économie, notre environnement, nos sociétés ; de l’importance de conjuguer les actions coordonnées sur le massif alpin. Chefs d’entreprises, enseignants, élus, acteurs économiques, architectes, scientifiques sont entrés avec enthousiaste et conviction dans une cordée, simulée pour l’occasion, mais qui n’en avait pas pour autant perdu son sens et sa force.

Nouvellement élu conseiller départemental et président du CAUE des Hautes Alpes, Arnaud MURGIA ouvrit la marche en tant que 1er de cordée se déclarant « en faveur de la promotion du bois local et des circuits courts » tout en manifestant son souhait de « voir notre territoire devenir exemplaire en matière de promotion du bois local ». Il a invité chacun à rejoindre cette démarche, à faire preuve d’engagement et d’ambition avec comme mot d’ordre « construire du lien ».

Roger VILLIEN, président de l’Union régionale Cofor Rhône Alpes lui emboita le pas. Son propos fut centré sur la nécessité d’une dynamique de politiques territoriales ; il en profita pour rappeler les grandes lignes de la restitution des analyses effectuées par le réseau de bâtiments pilotes construits en Bois des Alpes animé par les Commune forestières : une faisabilité quel que soit le profil des projets, sans pour autant en augmenter le coût de construction.

Les femmes et hommes de cordée se succédèrent avec des interventions pertinentes, brèves et efficaces pour raconter un peu de leur histoire ; pourquoi ils se sentent responsables, comment à leur niveau ils agissent, individuellement ou collectivement pour le bien commun.

Ce fut le cas avec Claire BOUCHET, conseillée régionale PACA, 13, avec « Valoriser le patrimoine », Jean-Claude DOU, président des Cofor 05, « Rapprochement, échanges et partage », Marc CHARRIEAU, professeur au LP Embrun, 05, « Allier pédagogie et professionnalisme », Jean-Gabriel VALAY, directeur de la Station alpine Joseph Fourrier, 38, « Université, acteur du territoire »,  Laurent FABREGUE, directeur de Céribois « Accompagner pour faire évoluer »…

Jérôme VOUTIER, architecte pour Soléa Architectes, 05, « S’inscrire dans le développement durable », Dominique MOULIN, adjoint au maire à la mairie Guillestre, 05, « Donner une âme aux projets communaux »…

Eric HILAIRE, dirigeant de la Scierie Hilaire et Fils, 05, « Transmettre le bon sens », Christian HUBAUD, conseiller départemental, 05, « Une plus value incontestable », et Anne BAYROU, dirigeante des Chalets Bayrou, 05, « Une évidence ».

Georges ELZIERZE, président de la FFCAM amena la marche aux sommets en évoquant avec humilité et justesse, évoqua la nécessité d’être tous solidaires dans cette aventure humaine entreprise pour « valoriser au mieux notre ressource locale bois provenant de ces belles forêts qui nous donne de bien grand moments de vie, qu’ils soient ludiques, éducatifs ou de labeur ».

Et de faire appel, tout en essayant de développer les atouts de ce territoire et de mobiliser les forces vives, à l’intelligence collective et aux valeurs humanistes.

A l’issue de cette belle aventure qui laissa le public convaincu et sous le charme, deux conventions de partenariats furent signées.

 

Signature de convention


C’est Olivier CHAUMONTET, directeur des Communes forestières de Rhône-Alpes, qui présenta le cadre de la première convention avec CERIBOIS.

Bien connue des acteurs du bois, l’entreprise implantée à Alixan, dans la Drôme, est devenue un partenaire important de l’association Bois des Alpes. La convention signée lors de cette assemblée générale par Daniel BIGNON et Laurent FABREGUE, son directeur, scelle ce nouveau partenariat.

CERIBOIS prestataire technique de toutes les entreprises de la filière bois a plus particulièrement pour mission d’accompagner les entreprises, de leur simplifier la tâche dans la mise en place de certifications professionnelles par des prestations « clés en main » et les préparer ainsi aux audits de validation.

Le centre a mis en place des outils originaux conformément aux exigences imposées et les adapte de façon personnalisée en se rendant dans chaque entreprise.

Pour réaliser ces missions, CERIBOIS s’appuie sur la synergie d’une équipe composée d’ingénieurs et de techniciens spécialisés dans l’industrie du bois, et de différents intervenants consultants et experts indépendants.

Florian PORTIER anima la deuxième convention, celle engagée avec le Lycée professionnel Alpes et Durance, 05, représenté par Daniel CANZIANI, chef des travaux, dont l’objectif vise une sensibilisation au plus large de l‘utilisation du bois certifié Bois des Alpes.

Former aux fondamentaux de Bois des Alpes (certification, classement mécanique des bois alpins, sensibilisation aux bois locaux nouveaux réflexes, d’approvisionnement (scolaires et professeurs) ; faire évoluer le niveau des acquis, être en phase avec les réalités de l’entreprise ; utiliser le Bois des Alpes pour les travaux et chantiers ; prescrire du Bois des Alpes ; allier pédagogie et professionnalisme pour que « circuit court » devienne un paramètre important de l’avenir de leur planète, en sont les grandes lignes.

Dans la foulée, la suite de l’après midi offrit deux occasions de s’émerveiller, à quelques minutes de là, avec la visite de la galerie de l’Alpe et de son jardin botanique alpin, puis, en avant première, le film sur la construction du refuge de l’Aigle.

La galerie de l’Alpe et son jardin botanique

L’architecte du projet Jérôme VOUTIER engagea la visite guidée du bâtiment construit avec du Bois des Alpes, en compagnie de Jean-Gabriel VALAY, maître d’ouvrage pour l’Université Joseph Fourier de Grenoble et en présence des entreprises.

Espace d’accueil du public, salle de conférence, salle d’exposition, laboratoire de recherche en biologie végétale, la nouvelle station alpine Joseph Fourier s’ouvrira aux étudiants, chercheurs internationaux travaillant sur l’environnement alpin, et, touristes.

La galerie de l’Alpe est un bâtiment beau, sobre et contemporain pour faire échos au panorama somptueux.

Le jardin botanique a maintenu l’intérêt du public venu très nombreux pour cette assemblée générale un peu « extraordinaire ». Plus de 2 000 espèces végétales de montagne et des régions arctiques regardent la Meije.

La visite conduite par Maxime Rome, université Joseph Fourier et CNRS, posa les enjeux de cette implantation.

La Station alpine développe en effet un large éventail de thèmes scientifiques, en hiver comme en été. Ils concernent principalement les écosystèmes dans les Alpes et les adaptations des plantes en relation avec les changements globaux. Actuellement, des projets sont mis en place pour mieux appréhender les processus physiques et chimiques de l’atmosphère.

Le retour à l’hôtel des Glaciers fut suivi d’un moment de grande convivialité autour d’un cocktail dinatoire.

 

 

Assemblée générale | 9 juillet 2015

Réseau des bâtiments pilotes en Bois des Alpes | analyses et perspectives

La filière forêt bois est porteuse de gains en termes de valorisation des ressources et de développement de nouveaux marchés. La construction bois et l’usage du bois dans la construction, ne cessent de croître. Paradoxalement, la matière première est essentiellement importée, le marché du bâtiment valorisant le bois local, encore faible. La sous évaluation du potentiel de la ressource, un a priori financier défavorable en sont souvent les causes. Pourtant de nouvelles synergies autour de la ressource se créent, les massifs forestiers se mobilisent, les outils financiers se déploient, les volontés politiques s’affirment. La certification Bois des Alpes constitue à ce titre un exemple tangible, porteur de sens pour le marché et l’économie du massif alpin français. L’étude menée par le réseau des bâtiments pilotes construits en Bois des Alpes lève le voile sur la faisabilité de construire de manière optimale avec du bois certifié en Bois des Alpes.

Lire le compte rendu

 

Colloque de restitution du réseau de bâtiments pilotes en Bois des Alpes | 3 février

Au-delà des arguments qui confirment l’adaptabilité de la certification Bois des Alpes au marché, aux exigences environnementale et humaine, cette restitution met en évidence les points critiques qui doivent cristalliser toute l’attention de la chaîne bois forêt, pour permettre de prioriser les investissements des entreprises, leur donner des pistes pour gagner en compétitivité.

Elle démontre également comment avec des matériaux performants, des technologies constructives et innovantes, l’offre Bois des Alpes devient un outil de la transition énergétique.

Mardi 3 février à l’INEED – 26300 Alixan

 

Prix Constructive Alps | 12 février

 

La Confédération helvétique, représentée par l’Office fédéral suisse du développement territorial ARE, et la Principauté du Liechtenstein lancent en décembre 2014 la troisième édition du prix international d’architecture « Constructive Alps ». Le prix est doté de 50 000 euros. Le nom des lauréats sera communiqué en octobre 2015.

Centre de formation agricole Salzkammergut, Altmünster/A © Walter Ebenhofer, lauréat 2013

OBJECTIFS

« Constructive Alps » est ouvert à tous les pays alpins. Il contribue à la mise en œuvre de la Convention alpine et engage une réflexion sur la qualité de vie dans les Alpes. La construction et la rénovation durables ont un rôle de premier plan : les ménages consomment dans les Alpes autant d’énergie que l’ensemble du secteur des transports. Cette énergie produite en majeure partie à partir de fioul et de gaz naturel est essentiellement destinée au chauffage et à la climatisation des bâtiments. Les constructions anciennes mal isolées sont particulièrement énergivores. La clé de voûte d’une protection efficace du climat et d’une meilleure qualité de vie pour les populations alpines est donc la rénovation du bâti existant – et si nécessaire la construction de bâtiments neufs – avec des matériaux écologiques d’origine locale.

VOUS AVEZ DES PROJETS DANS L’ARC ALPIN ?

Alors n’hésitez pas à les envoyer au prix « Constructive Alps »

Le prix sera décerné à des bâtiments neufs et rénovés, particulièrement durables, achevés entre 2010 et 2014 dans l’Arc alpin. Il s’adresse aux architectes et aux maîtres d’ouvrage qui ont appliqué dans leur projet les critères écologiques et économiques, mais aussi sociaux et culturels du développement durable.

Le formulaire en ligne est à déposer au plus tard le 12 février 16h.

 

Voeux 2015

Assemblée générale Bois des Alpes | 20 novembre 2014

.

C’est dans le cadre du Festival International des Métiers de la Montagne que l’association Bois des Alpes a organisé, à Chambéry, le 20 novembre dernier son assemblée générale et le colloque qui a fait suite.

En ouvrant ce premier colloque international, « VALORISER LA RESSOURCE BOIS LOCALE, UNE AFFAIRE DE TERRITOIRES » Bois des Alpes a souhaité rassembler plusieurs acteurs engagés dans des dynamiques de mise en valeur de ressource forestière locale, et créer une occasion de partage d’expérience entre territoires alpins.

INITIATIVES EUROPÉENNES DE VALORISATION DES BOIS LOCAUX

La valorisation de la ressource forestière locale dans la construction est un véritable levier du développement économique. La dimension humaine y trouve sa place, la dimension environnementale aussi.

Cinq acteurs de l’Arc alpin, allemand, autrichien, italien, slovène et suisse ont présenté les démarches respectives qui s’apparentent à la politique de Bois des Alpes.

Ces différentes approches européennes de valorisation des bois locaux au niveau alpin ne répondent pas toutes aux mêmes enjeux : intervention protectionniste, motivation écologique, origine et qualité des bois, certification et sensibilisation des acteurs, dimension humaine et dimension environnementale.

Si elles ne sont pas au même niveau d’avancement et n’ont pas pris les mêmes orientations, toutes elles démontrent une prise de conscience des politiques sur les améliorations à réaliser  en termes de valorisation de la ressource locale.

Ces exemples ont permis de ré-interroger le rôle et la place de chaque démarche pour lesquelles le rôle de la coopération intra-territoire et inter-territoires a été retenu en tant que facteur commun et déterminant.

COOPÉRATION TERRITORIALE ET STRATÉGIES MACRO-RÉGIONALES

Le deuxième temps de ce colloque a réuni mesdames Nadine MORDANT commissaire du Massif des Alpes, Claude COMET, conseillère régionale, déléguée au tourisme et à la montagne, région Rhône-Alpes, et Claire BOUCHET, conseillère régionale déléguée à l’action régionale pour le Massif alpin, région PACA, autour de la macro région alpine, une coopération transfrontalière porteuse pour les territoires.

 

L’objectif global de la stratégie européenne pour la région alpine (SUERA) est de promouvoir une prospérité durable dans les Alpes, en stimulant sa compétitivité et ses capacités d’innovation – en vue de renforcer la solidarité entre espace de montagne et espaces urbains – , en améliorant sa connectivité, en préservant et valorisant son patrimoine naturel et culturel.

Cette initiative contribue à renforcer le rôle dévolu aux régions, notamment en tant que partenaires de l’Union européenne, en même temps qu’elle rapproche l’intégration européenne des citoyens.

L’ensemble des interventions a démontré l’importance de stimuler la naissance d’un « Marché du travail alpin » par une professionnalisation des métiers, et un développement de l’usage raisonné des ressources locales.

Les enjeux pour la filière restent appréciables : ouverture de marché, professionnalisation, incitation au développement durable. Dans ce contexte, on comprend bien l’importance, le rôle, les atouts des démarches de certification de qualité telle que Bois des Alpes.

 

Double inauguration en Chartreuse

Réalisés en Bois des Alpes en collaboration avec Bois de Chartreuse (CIBC), les bâtiments du groupe scolaire et de l’espace multi activités de St Pierre d’Entremont (73) seront inaugurés le 4 juillet 2014.
Plus de 165m3 de bois certifiés (sapin, épicéa, mélèze) ont été mis en œuvre dans ces 2 bâtiments.

L’invitation à l’inauguration peut être téléchargée ici.

Inauguration d’un nouveau bâtiment en Bois des Alpes dans le Queyras

Composés essentiellement de mélèze haut alpin certifié Bois des Alpes, les ateliers municipaux avec hôtel d’entreprises d’Abriès (05) seront inaugurés le 27 juin 2014 à 11h.
L’entreprise Chalets Chabrand sera contente de vous présenter son premier ouvrage réalisé en Bois des Alpes.

Powered by WordPress | Designed by: Virtual Server Hosting | Thanks to Best CD Rates, Wicked Eugene and Registry Booster Review